Retour en haut de page
Marque Bretagne

Rencontre avec un ostréiculteur à Cancale

Parc ostréicoles
1 434
0
Loading...
0
Expérience publiée le 17 février 2023 dans Sorties

Les huîtres de cancale contées par un pro !

Au cœur de l’élevage des huîtres de Cancale, classé au Patrimoine Culturel Immatériel de la France.

  • Parc ostréicoles à Cancale
  • Huître

Olivier Bernier, associé à Stéphane Quémerais au sein de la SCEA Fine de Cancale, nous a ouvert les portes de sa ferme ostréicole, situé aux Nielles sur la commune de Saint-Méloir-des-Ondes.

Le temps d’une rencontre immersive, il nous a partagé sa passion pour ce coquillage si particulier.
Ou plutôt devrais-je dire pour ces coquillages si particuliers ! Car ici on ne parle d’une huître mais de deux : la plate et la creuse.

  • Olivier Bernier, ostréicole

Petit retour en arrière, au temps des rois. Cancale bénéficie d’un gisement naturel d’huîtres plates, si savoureuses qu’elles sont dégustées à la table de François 1er, privilège qui value à Cancale d’obtenir le titre de ville dès 1545. Seulement au fil des siècles, surpêchées, elles se raréfient dans la Baie.

Alors elles sont rejointent par les creuses, originaires du Portugal, puis remplacées par des japonaises, plus résistantes.

2 types d’huîtres, et 2 méthodes d’élevage différentes : l’une occupe le lit de la Baie, quand l’autre, creuse, pousse dans les fameuses poches étalées sur les tables des parcs ostréicoles.

Si chacune possède sa propre saveur, elles bénéficient toutes les deux d’un environnement unique, brassées par les plus grandes marées d’Europe, veillées par la silhouette bienveillante du Mont, au loin.

  • Démonstration de l’ouverture des huîtres

Revenons à la ferme. Ici on rapporte les huîtres une fois sorties de la mer, avant des les trier et de leur apprendre à bien se fermer en dehors de l’eau, une sorte d’apprentissage de l’apnée inversée !

Élever une huître demande un savoir-faire unique et du temps…Il faut compter environ 3 ans pour qu’une huître soit parfaite pour être dégustée !

Et une chose est sûre, c’est qu’Olivier partage la passion de son métier comme nul-autre. Pour les déguster, rendez-vous est donné directement à la ferme ostréicole (Les Nielles, Bât. 7, 35 350 Saint-Méloir-des-Ondes) ou aux Viviers de la Houle (37 quai John Kennedy, Port de la Houle, 35 260 Cancale).

  • Les bourriches, prêtes à être remplies
Par
Lisa

Passionnée de randonnée, à pied et à cheval, je découvre et redécouvre la côte d’Emeraude à chaque saison. En hiver avec la végétation gelée ou l’été les pieds dans le sable chaud, les paysages qu’offre la destination ne cessent de m’émerveiller. Sur la terre ou en mer, je continue de parcourir la côte à mon plus grand plaisir!

Commentaires